Failles de sécurité et caméra: top 5 des astuces

L’internet des objets est de plus en plus grand, avec à l’horizon 2025 150 milliards d’objets connectés entre eux. Les caméras ip font parties de cet énorme écosystème et sont sujettes à des failles de sécurité.

Lorsque vous achetez une caméra de surveillance, votre but premier est votre sécurité, mais quid de la sécurité informatique ? Malheureusement peu de personnes s’en préoccupe et on se retrouve avec des caméras en libre accès sur internet, allant à l’encontre de leur but premier, se protéger.

Et pourtant il est très simple d’éviter les ennuis les plus courants en prenant des précautions de base.

Astuce n°1: La mise à jour de votre matériel contre les failles de sécurité

Vous venez d’acheter votre super caméra Wifi et vous n’attendez qu’une chose, la brancher à votre réseau ! Grosse erreur. Les failles de sécurité dues à un firmware (version du logiciel interne à votre caméra) obsolète sont nombreuses, et il est indispensable de visiter le site de votre constructeur pour voir si des mises à jours existent.

La plupart des marques dispose d’un site support avec la liste des caméras et leur dernière version en téléchargement, voici un petit listing des marques les plus connues (et que nous vous conseillons généralement sur Ma Caméra IP).

N’hésitez pas sur google à taper “Nom de la marque” + “mise à jour firmware”, vous tomberez certainement sur le site du support de votre caméra avec la marche à suivre pour la mettre à jour.

Dans tout les cas de plus en plus de caméras se mettent à jour automatiquement, une bonne chose pour la sécurité.

Astuce n°2: Sécuriser l’accès distant

Rien de plus rageant que de se rendre compte que la plupart des caméras piratées le sont parce qu’elles ont des mots de passe du type “admin” ou “1234”.

La deuxième étape pour sécuriser un peu plus votre installation, changer vos identifiants d’accès. Voici le lien des changements de mot de passe pour les caméras D-Link, mais chaque constructeur a sa propre méthode. Retournez voir les sites de support que nous avons vu dans l’astuce numéro 1.

Si possible, n’hésitez pas également à changer le nom d’utilisateur (par défaut généralement admin ou root).

Aujourd’hui, de plus en plus de constructeurs exigent la création d’un mot de passe au premier branchement, ou génèrent un mot de passe aléatoire. Globalement, il faudrait éviter les caméras ayant des mots de passe par défaut, les failles de sécurité ayant comme point de départ ce genre de setup. Une liste des constructeurs faisant encore appel à des mots de passe par défaut est disponible ici.

Astuce n°3: Filtrer les accès

Voyez votre réseau comme une maison. Vous pouvez tout à fait mettre un code à l’entrée pour la protéger, mais si quelqu’un découvre ce code, il y a accès autant que vous. Pourquoi ne pas mettre un videur à l’entrée, et lui dire qui peut rentrer, et qui ne peut pas ?

C’est le principe du filtrage d’adresse MAC, qui va vous permettre de déterminer le matériel autorisé à accéder à votre réseau.

Cette configuration se fait au niveau de votre routeur / box internet. Je vous renvoie donc au support de votre fournisseur d’accès internet, mais voici quelques liens.

Astuce n°4: Utilisation d’un cache physique

Plusieurs caméras en font aujourd’hui un argument de vente, le cache physique devant l’objectif. Si après ces 3 astuces vous avez toujours des doutes sur votre installation, il est possible d’acheter une caméra équipée de ce type de cache, comme la caméra de chez MyFox (et c’est français, cocorico).

Vous avez déjà une caméra et ne souhaitez pas investir ? Placer un cache maison ! Carton, mouchoir… réveillez le MacGyver qui est en vous. Vous trouvez cela ridicule ? Les pirates informatiques ont toujours une longueur d’avance sur les failles de sécurité. Mais vous êtes sur qu’ils n’iront pas déplacer votre cache par la pensée ou grâce à des lignes de code.

Astuce n°5: La surveillance analogique

Si malgré toutes ces précautions vous n’êtes toujours pas convaincu d’utiliser une caméra ip, il reste toujours la surveillance avec des caméras analogique.

Quelques caméras reliées à un enregistreur et un moniteur, la bonne vieille recette de la vidéosurveillance. Il existe toujours ce type d’installation (une des plus courantes même) et vous pouvez encore en acheter. Il existe des packs avec des caméras et un enregistreur comme celui de chez Atlantic’s.

Pour conclure, il faut savoir que le pire ennemi de votre sécurité informatique, c’est vous. Si vous voulez protéger votre maison, faite le également pour votre réseau internet et suivez régulièrement l’actualité de votre caméra ip pour les mises à jours et failles de sécurité potentielles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.